Compte rendu de course Running

Thirty Five Little seconds – Mon Compte Rendu du RunInLyon 2015

Compte rendu de mon second semi-Marathon du RunInLyon

Bonjour à toutes et à tous,

 

Si il y a une course que je souhaite courir c’est le RunInLyon.

 

Pas forcément pour la course en elle même, mais car c’est l’occasion de revenir sur Lyon où j’ai habité 3 ans et surtout pour revoir les amis « Twittos Runners » Vanessa, Virginie, Olivia et Marvin. Cette année en plus Ma Sainte Patronne du Running est également de la partie.

 

Mes petits soucis de genoux, m’ont poussés à attendre pour acheter mon dossard, afin d’être sûr de pouvoir aller au bout. Mais à trop attendre, lorsque j’ai voulu m’inscrire la course était « Sold Out ».

 

Heureusement ma chance légendaire a encore frappée J et j’ai gagné mon passeport pour le semi grâce à un concours organisé par Le Runner Geek. Pour me permettre de le remercier vous pourriez visiter son site ;p lerunnergeek.fr

 

Me voici donc samedi après midi dernier, sur le village du RunInLyon au retrait des dossards où je croise Nicolas de FlipBelt (Mon test de ceinture astucieuse juste ici sur PlaceAuSport.com) et Enzo Mundo que je remercie pour cette photo.

 

IMG_7717

 

J’ai également croisé Clairette74 que je n’ai pas reconnu et qui a été trop timide pour « m’aborder » moi le géant de 1m91.

 

Je profite de cette anecdote pour vous rappeler que j’adore vous rencontrer vous qui suivez mon blog n’hésitez pas à vous manifester lorsque vous me reconnaissez 🙂

Encore une fois si j’avais voulu être tranquille dans mon coin, je n’aurai pas ouvert un blog.

 

Arrive enfin, le repas entre « Twittos Runners » organisé CHAQUE année par Vanessa ( Oui, Vaness’ on compte sur toi et tu peux déjà réserver pour l’année prochaine)

 

L’occasion de retrouver les amies mentionnées ci dessus et de s’en faire d’autres : Coraline (alias Eni-Laroc), Elise, Stéphanie et Xagabo notamment avec qui j’ai pu faire mieux connaissance.

 

IMG_7733

IMG_7745

Une super soirée entre runners 🙂

 

Arrive enfin le jour J et la course en elle même.

 

Je retrouve Eugénie et Vanessa dans le Sas Violet objectifs 1h45 sur semi ou 3h45 sur Marathon.

 

Ne sachant pas trop comment ma course allait se passer après la longue pause sportive que m’avait imposée mon travail (j’en parle dans cet article), je décide de suivre Eugénie sur les premiers kilomètres car elle part pour le Marathon à l’allure de 5min41 du kilomètres tandis que Virginie malgré ses problèmes de genou et ce qu’elle me dit va partir tel un boulet de canon (Oui, Virginie je commence à te connaître ; p)

IMG_7762

 

Le départ est donné et Virginie file droit devant. Je fais quelques foulées avec Eugénie et constate que je suis étonnement en grande forme. Je regarde ma montre GPS et constate que notre allure instantanée est de 4min50/km, je préviens Eugénie qu’elle va bien trop vite par rapport à son allure cible.

 

Pour ma part, mon genou me laisse tranquille et l’allure me convient. Je décide toutefois de revenir à 5min/km ce qui me permettrait de passer sous les 1h45 et paraît plus raisonnable vu la distance à parcourir.

 

Bonne surprise, je retrouve Virginie juste devant moi avant le premier kilomètre et décide de me caler sur son allure 5min/km. Je resterai derrière elle jusqu’au 3ème kilomètres sans me manifester pour ne pas la perturber, le temps d’être sûr de pouvoir la suivre.

 

3ème kilomètres ma douleur au genou se réveille un peu mais c’est tout à fait gérable et je suis super bien d’un point de vue cardio-respiratoire. Je me mets au niveau de Virginie qui m’accueille avec un grand sourire.

 

Virginie : « Ah t’es là ! Ca va le genou ? »

Moi :        « Bof ! Et toi ? »

V.:              « Bof »

 

Attendant notre team éclopée tient un joli 5min08/Km de moyenne.

 

Nous avons assez peut parler avec Virginie mais je trouvais cela réconfortant de la savoir proche de moi. Sa présence aidant j’ai légèrement accéléré sur les Kms 4 à 8 passant à l’allure de 4min55/km en moyenne.

 

Kilomètre 7, Coraline me tapote l’épaule en me doublant ne me laissant que quelques instant pour remarquer une foulée impressionnante.

 

Arrivé au Kilomètre 8, nous tenons le douze à l’heure synonyme de 1h45 et joli clin d’œil à mon sponsor DOUZALEUR.

 

Jusque là mon genou se fait gentiment remarquer sans que cela ne me gène pour courir, je me surprend à être à l’aise avec l’allure maintenue et commence à rêver au sub 1h45 (Mon objectif 2015 sur la distance).

 

Mais passé le KM 8, une petite côte se dresse devant nous. Rien de bien méchant mais suffisamment pour me faire ralentir et accentuer la douleur à mon genou. Revenu à 5min20 sur ce 9ème kilomètre, je dois calmer le jeu dans la descente et ralenti pour me laisser rejoindre ma Virginie à 3 mètres derrière moi.

 

Revenu sur du plan, je fais le point avec ma montre nous tenons un petit 5min08/km, je m’accroche à Virginie pour tenir le rythme.

 

Virginie :        « Ca va ? »

Moi :               « Non, la côte m’a achevé»

V.:                   « Pareil, pour moi »

M.:                  « J’irai pas au bout à cette allure »

(Visage dépité de Virginie)

 

Nous continuons jusqu’au ravitaillement situé un peu après le KM10. Virginie n’a pas réussi à prendre de l’eau, nous partageons le contenu de la petite bouteille que j’ai attrapé.

 

Un super sentiment m’envahit: quel plaisir de faire la course depuis le début avec Virginie, j’ai l’impression de faire ma SL du dimanche avec mon amie. Coté cardio-respiratoire tout est toujours au poil mais mon genou me fait vraiment mal maintenant.

 

Passé le 12ème Kilomètre je dois renoncer à rester avec mon amie et au sub1h45.

 

Je préviens Virginie que je vais ralentir et la voit s’éloigner doucement.

 

Je me cale alors à 5min20/km pour soulager mon genou. Mais celui-ci continue de me lancer. Sans m’en rendre compte je repasse à 5min10/km dès le 13ème Kilomètres ayant arrêté de regarder mon chrono.

 

Puis arrive au 16ème kilomètre et des brouettes, le tunnel mode doux. Un long tunnel de presque 2 kilomètres un poil oppressant. Je le connais puisque la course passait déjà par là l’année dernière.

 

N’étant pas fan des tunnels, je décide d’accéléré mon allure pour quitter plus rapidement les lieux et tant pis pour le genou.

 

Qu’est qu’il fait chaud dans ce tunnel !

 

Mon GPS s’étant mis en carafe sous le tunnel, je n’ai aucune idée de l’allure à laquelle je me trouve et je n’ai pas regardé mon chrono depuis le kilomètre 13. Et je suis surpris de retrouver Virginie et Coraline au coude à coude à environ 500 mètres de la fin du tunnel alors que l’on aperçoit le jour.

 

Virginie :                   « Cool, tu es encore là, Comment ca va ? »

Moi :                           « J’en peux plus, mon genou me fait trop mal et toi ? »

V. :                             « J’ai mal aussi »

M.:                             «  Ça va pas le faire »

 

Il s’est alors passé un truc que je ne m’explique encore pas.

 

Virginie m’a passé la main dans le dos, me frottant le dos pour me réconforter en me lançant «  Ca va aller ! » Et je me suis vu accélérer, doublant mon amie. Malgré la douleur, je relance un peu la machine. Enfin je sors du tunnel, le froid me saisit l’écart de température est énorme.

 

Un peu plus loin, vers le KM17, un ravitaillement qui fait du bien. Ma montre affiche n’importe quoi à cause du passage sous le tunnel.

 

Vitesse moyenne affichée : 6min/km puis 5min30, 5min20 ce dernier essayant de retomber sur ses pattes. Et je me mets à réfléchir.

Kilomètre 20, Je ne sais pas à quelle allure je suis depuis le km13 mais j’ai repris Virginie qui était à quasi 5min/km tout le long, et je me reprends à imaginer pouvoir finir sous les 1h45 et dans une moindre mesure battre mon record sur la distance (1h47min53sec).

 

Une arche annonce « Courage pour le dernier kilomètre » Je pars au « sprint ». Enfin à l’allure la plus rapide que je puisse atteindre (4min42/km sur mon application).

 

Nous arrivons sur la place Bellecour où se trouve l’arrivée, déception le parcours a légèrement changé depuis l’année dernière et nous devons faire le tour de la place, là où l’année dernière la course était finie.

IMG_7822

Je me retrouve coupé dans mon élan par ce constat. Mais mon abattement ne dure pas longtemps quand malgré la musique dans mes oreilles j’attends hurler

 

« ALLER FLORENT, ALLER, FLORENT, FLORENT » [Rappel : Dans la vraie vie je m’appelle Florent]

 

La voix que j’entends malgré la musique c’est Marvin qui s’époumone pour moi, en compagnie d’Olivia. Ils prennent bientôt le départ du 10Kms mais sont venus nous soutenir.

 

Un regard, un sourire, un signe de la main et je repars de plus belle, remonté à bloc par mes amis,… (Merci à vous)

 

C’est parti pour un tour à vitesse grand V de la place. Je franchis l’arche en en 1h48min28sec.

IMG_7827-0

 

35 secondes au dessus de mon record personnel avec le genou en vrac. Mais quel bonheur, d’être arrivé au bout !

 

IMG_7841

 

Je patiente quelques petites secondes et Virginie arrive. Un petit check victorieux et nous allons récupérer nos médailles et faire des photos sur la place Bellecour.

IMG_7773

Je garderai un super souvenir de cette course, parcourue quasi tout le long avec mon amie Virginie, porté par sa présence, exalté par les encouragements de Marvin et Olivia.

 

Après quasi 2 mois de sport réduit au minimum entre blessure et boulot trop prenant, je ne pensai pas faire une telle course. Cela dit j’ai immédiatement ressenti des douleurs à l’arrêt de la course.

 

Rejoindre mon hôtel fut un véritable calvaire. Et je me suis réveillé le lendemain incapable de plier le genou.

 

Mais après une bonne douche post course, la situation semblait s’améliorer me permettant de profiter un bon repas avec des amis Lyonnais et de rejoindre Vaness’, Eugénie, Marvin et Olivia pour un dernier café avant de rentrer.

 

IMG_7809

 

J’en ai fini de mon Compte rendu du RunInLyon 2015. J’aurais pu avoir des regrets d’avoir forcé comme un âne, au lendemain de la course ma jambe refusant de se plier. Un bain chaud et une journée glaçage plus tard, je constate le sur lendemain que la situation ne s’améliore guère.

 

Mais ce fut un mal pour un bien. Cela m’a poussé à débuter ce que j’ai appelé l’ « Opération Genou Tout Neuf ».

 

Au programme : Glaçage, Etiopathe, Argile verte, Nouvelles chaussures,… avec à priori de supers résultats mais je vous en reparle dans un prochain post.

 

En attendant, je vous invite à lire les CR d’Olivia, Marvin et Coraline dont les liens sont juste ici.

Marvin Olivia Coraline

A bientôt.

 

Paul

 

6 Commentaires

  • 11 octobre 2015 - 18 h 12 min | Lien

    Quoi mais tu as osé révélé le secret de mon pseudo !!!
    En tout cas c’était cool de se croiser pendant cette course !

  • paulmatwinch
    11 octobre 2015 - 18 h 19 min | Lien

    Pour aider tous ceux qui sont bêtes comme moi ;p

  • 12 octobre 2015 - 18 h 12 min | Lien

    Sympa ce CR. Et quel plaisir tous ces partages tout le long de la course. C’est ce que j’aime avec la communauté !
    Comment va le genou après les 20 km du coup?
    Bravo pour cette course en tout cas ! Après ton arrêt on peut dire que tu redémarres très fort !

  • paulmatwinch
    12 octobre 2015 - 18 h 14 min | Lien

    Ça c’est super bien passé chez fait la course tout le long avec PonPon et Steph’ de la team Douzaleur s’était cool. Sur ma photo officielle de course c’est le moment où je te fais coucou juste avant l’arrivée 🙂

  • Pingback: Cette semaine dans la blogosphère running #30 Actualités

  • 14 octobre 2015 - 8 h 40 min | Lien

    Ah ah excellent !
    Contente que ca se soit aussi bien passé !
    Au plaisir bises!

  • Et vous ? Vous en pensez quoi ?

    Motorisé par: Wordpress
    %d blogueurs aiment cette page :