Running Test

Switch On The Lights – Mon Test des Reebok One Cushion 2.0 City Lights

Bonjour à toutes et à tous,

 

Cela fait un moment que je n’ai rien posté sur le blog mais j’ai été pas mal occupé professionnellement et sportivement. La préparation du Marathon est parfois chronophage et fatigante, alors rentré chez moi le soir la motivation me manque pour allumer l’ordinateur et taper un article.

 

Mais que ceux qui guettent mes nouveaux articles (si y en a 2-3) se rassurent j’ai pleins de choses à raconter. Enfin pour cet article que je vous livre aujourd’hui je voulais prendre mon temps.

 

Au début de l’année j’ai été repéré par Reebok sur Instagram en postant mes résolutions pour l’année 2015 (mes #reebokresolutions) à savoir: Prendre du muscle, et passé sous 4h sur Marathon, 1h45 sur Semi-marathon et sous 45min sous 10 kilomètres.

 

J’ai ainsi gagné une paire de reebok one cushion 2.0  City lights.

 

Il est toujours agréable de gagner du matériel ou un dossard et je multiplie les concours pour faire des économies (j’en parle dans cet article) mais je dois reconnaitre que ma première pensée à été «  Qu’est que c’est que cette paire de chaussures ? ».

 

Il faut être honnête Reebok n’est pas une marque référence en France dans l’univers du running, un rapide passage au revendeur spécialisé du coin à confirmé cette première analyse le vendeur me lançant «  Ah non on ne fait pas de Reebok ! Et franchement vous n’en trouverez dans aucune boutique physique spécialisée »

 

Pourtant sur le net certains runners américains en disent le plus grand bien. Reebok semble être une marque usuelle en course à pied de l’autre coté de l’Atlantique.

 

Je n’ai en effet pas réussi à trouver ces chaussures en boutique pour me faire une première impression avant de les recevoir par la poste et j’ai donc guetté mon facteur avec impatience jusqu’au jour J.

 

En ouvrant le colis, je découvre enfin ses magnifiques chaussures. Le modèle que l’on m’a envoyé est pile dans mes gouts avec son coloris bleu et jaune fluo. Je les trouve vraiment très belles mais bien que cela soit un point positif il est loin d’être primordial.

IMG_2298.JPG
L’inspection physique de la paire me permet de découvrir que la semelle est constitué de 3 matériaux différents à priori pour remplir chacun un rôle différent et qu’un tissus élastique en forme de toile d’araignée est dissimulé dans la chaussure semblant assuré un maintient du pied idéal.

 

IMG_2300.JPG
IMG_2317.JPG

 

La semelle extérieure (celle en contact avec la route) semble moins nervurée que les paires que je possède déjà et je me suis demandé si j’aurais assez d’accroche.

 

IMG_2299.JPG

 

Lorsque j’ai pris la décision d’écrire ce test j’ai pris le parti de ne pas rentrer dans des détails techniques. Vous êtes pour la plupart des novices dans le running et beaucoup d’entre vous viennent sur mon blog dans le cadre de leur envie de perdre du poids. Je ne vais donc pas vous parler de la technologie SmoothFuse, des matériaux C43, T48 et R52 qui permettent respectivement d’amortir au talon, de transmettre l’énergie vers l’avant et de mieux vous propulser, ni du mesh synthétique qui évacue la transpiration mais fait barrage au froid,… Je ne trouve pas cela parlant.

 

Ce que je vous dirais par contre c’est que la paire est particulièrement bien rembourrée au niveau du talon, et de la cheville (bien plus que mes autres runnings), ainsi une fois le pied passé dedans on se sent à l’aise, les Cushions 2.0 sont très confortables. Ce rembourrage assorti à des lacets plats assure également un serrage efficace de la cheville sans la gène parfois ressentie avec des lacets ronds. De plus ces derniers sont très longs et donc se lacent facilement contrairement à certaines de mes chaussures.

 

IMG_2553.JPG

 

La sensation de confort se poursuit en courant, la semelle en 3 parties doit bien fonctionner, j’ai bien senti l’amorti important de ces chaussures qui me paraissent adaptées à un coureur lourd voire très lourd.

 

Après un peu plus de 150 kilomètres en 2 semaines, j’ai pu tester les Cushions 2.0 dans différentes situations : Sorties Longues, Fractionnés, séance au seuil, par beau temps, sous la pluie, sur route mouillée,…

 

Ces runnings me paraissent très similaires à mes Nike Vomeros, très bon amorti, idéal pour les sorties longues et bien que me soit arrêté à la distance d’un semi-marathon je pense qu’elles sont adaptée pour aller jusqu’au marathon.

 

Je les ai trouvé par contre un peu lourdes pour des séances de vitesses et la semelle peu nervurée à suffisamment d’accroche dans la plupart des cas sauf lorsque j’ai du prendre un virage serré sur route mouillée où j’ai failli me retrouver par terre.

 

Autre point, la visibilité est excellente. Je me suis un moment demandé d’où venait le nom de City Lights mais je l’ai rapidement compris à ma première sortie de nuit. Ces chaussures brillent de milles feux et sur l’intégralité de leur surface. Impossible de ne pas être vu !
IMG_2356.JPG
Enfin, leur prix est impeccable : Affiché à 110 euros sur le site web de Reebok, une simple recherche sur Google vous permettra de les acquérir aux environs de 50 euros soit la paire la moins chère de mon dressing alors qu’elle n’a pas à rougir.

 

Je suis globalement très satisfait des Cushions 2.0 city Lights  et je réfléchi sérieusement à les chausser pour le Marathon de Paris à la place de mes Nike Vomeros, à moins qu’il ne pleuve. Je les recommande à ceux qui comme moi, il y a deux ans, commencent à courir pour perdre du poids  car l’amorti est super et le prix bien placé.

 

Je tiens à rappeler que je suis loin d’être une référence dans le choix de chaussures de running et ne vous livre ici que mes impressions. Je suis tout jeune dans le monde de la course à pied avec mes 2500 kilomètres parcourus en un peu plus d’un an. De plus mes points de comparaison sont limités car je ne possède que 3 paires de Nike Vomeros ( que j’adore), une paire de New Balance ( que je trouve bof-bof), et une paire de Saucony ( que je trouve plutôt sympa) mais j’avais envie de publier ce test pour rendre service n’ayant moi-même pas trouvé beaucoup d’informations en ligne sur ces chaussures.

 

Les + :

Super amorti adapté même aux coureurs les plus lourds et les longues distances

Confort exceptionnel

Visibilité optimale

Le prix très bas

 

Les – :

Très lourdes, une deuxième paire est à prévoir pour les séances de vitesse

Accroche un peu légère sur sol mouillé

 

Ma note : 4/5

 

Reebok Cushion 2 .0 City Lights testées et approuvées ! Je crois que Reebok va revenir en force sur le marché du running en France en cette année 2015, et je pense que c’est une bonne nouvelle surtout si les tarifs restent aussi bien placés par rapport à la concurrence. La Reebok Pump lancée très récemment attise déjà ma curiosité.

 

J’espère que vous trouverai ce test utile.

 

A bientôt.

 

Paul

5 Commentaires

  • max
    30 juin 2015 - 15 h 27 min | Lien

    Hi!
    Merci pour votre review!
    I agree with you that they similar to Vomeros, I’m currently in search for replacement for my lovely Pegasus 29 with a fantastic plush ride – and this Reeboks gives a very comfortable and soft-enough ride. New Pegasus are firmer as they loos cushlon foam. The question how long the cushioning will work well? Nikes has long-live Zoom, and cushlon seems to be quite durable thing. Hope Reeboks will keep this cool amortization for a log time.
    Citylights design looks very clear and cool.
    Oce again, thank you for the nice review!

  • paulmatwinch
    30 juin 2015 - 15 h 31 min | Lien

    Hi, so far the cushioning is still good and the shoes are 207 kilometers old ! The more I use them, The more I love them

  • Anonyme
    8 octobre 2015 - 22 h 32 min | Lien

    Je les porte en alternance avec des Nike zoom elite 7, et je dois dire que c’est celles que je préfère. Je fais le Run in Reims dimanche prochain en semi, et c’est cette paire que j’aurai aux pieds.

  • Anonyme
    2 janvier 2017 - 21 h 57 min | Lien

    Hello Paul, tu cours avec quelles chaussures actuellement ?

  • paulmatwinch
    2 janvier 2017 - 22 h 39 min | Lien

    Hello ! Je cours soit en Vibram five fingers soit en Brooks glycerin 14

  • Et vous ? Vous en pensez quoi ?

    Motorisé par: Wordpress
    %d blogueurs aiment cette page :