Half A Mind Not To Go - Marathon Blues ? - Paul Matwinch
Running Santé

Half A Mind Not To Go – Marathon Blues ?

Bonjour à tous,

 

Me voici 15 jours après mon Marathon, dans une situation désagréable que je pensai avoir évité.

 

La semaine suivant cet événement important, j’étais retourné à l’entrainement, avec envie me contraignant même à ne pas trop courir pour me ménager et j’avais pris dimanche le départ d’une course avec mes copains du Run13Crew.

 

Je vous le raconte ici , la course s’est super bien passé et je suis même passé à 8 petites secondes de mon Record PersonneL, ce que j’ai sur le moment analysé comme un signe super positif concernant mon état de forme.

 

J’ai un peu déchanté le lendemain, quand des douleurs à la cheville gauche sont apparues lors d’une sortie. Ces douleurs s’estompent petit à petit mais sont toujours là.

 

Rien d’atroce et si je suis totalement honnête, dès mes débuts j’ai toujours eu lors de mes sorties, une petite douleur au genou ou à la cheville,… Je pense que c’est pour tout le monde pareil si ça ne faisait pas un peu mal, l’ensemble de l’humanité serait en forme olympique et courrait le Marathon

 

J’ai tout de même pris 3 – 4 jours de repos pour laisser ma cheville se remettre et j’ai renfilé mes runnings, hier en fin de matin. Je n’ai pas eu mal, j’ai effectué une sortie honorable de 10 kilomètres à 5minutes14 du kilomètres. Le genre de sortie où je reviens normalement frais et heureux .

 

Malgré un magnifique soleil et une sortie effectuée en short et T-shirt, j’étais en effet frais à la fin de ma sortie  et j’aurais pu continuer à courir mais je n’avais pas envie et je me retrouvais dépourvu de ce sentiment de bien-être que je ressens habituellement, comme la fois d’avant et celle d’avant.

 

IMG_0845

 

D’ailleurs, en enfilant mes chaussures avant de partir j’en étais déjà conscient.

 

Je continue d’aller courir pour entretenir mes petits acquis, car je sais depuis cet été que même un petit arrêt fait régresser et je n’ai pas envie lorsque l’envie reviendra d’en chier comme j’ai pu en chier sur le semi de Marseille en Septembre.

 

Je ne sais pas si ce que je ressens est ce que les autres appellent le Blues Post Marathon mais c’est en effet désagréable.

 

Le problème n’est pas d’aller courir ou non , j’ai vécu sans le running et je pourrai recommencer, faire du basket, du vélo… Mon problème c’est que « j’ai envie d’avoir envie » (Merci à Johnny H. et Jean-Jacques G. d’avoir trouvé les mots)

 

J’imagine que comme dans la chanson privé de l’envie de courir, elle reviendra plus forte plus tard ! D’ailleurs, je sais au fond de moi que ça va revenir, je c’est juste que je suis d’un naturel impatient…

 

Aussi j’imagine « des plans » que j’appliquerai comme un traitement à ce mal qui me ronge et j’imagine que retourner faire une petite sortie dans mon petit village, là ou j’ai commencé à courir, partant à la recherche de SuperMe (<– Cliquez ici pour comprendre ) aidera .

 

Je ne suis pas du genre à laisser le temps au temps et je pense que le vrai problème est là !

 

Et vous ? Ca vous est déjà arrivé ? Comment êtes vous reparti ? Comment avez vous tué le temps ?

 

A bientôt,

 

Paul

 

9 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Motorisé par: Wordpress