Alimentation Santé

To Eat or Not To Eat ? That’s The Question – Se Nourrir En Pleine Conscience

Se nourrir en pleine conscience ou lorsque que manger devient un acte réfléchi

 

Il y a 3 ans de cela, je ne me préoccupais guère de ce que je mangeais, aussi bien au niveau des quantités, qu’au niveau de la qualité de mes aliments.

 

Puis un reportage télé sur la méthode Fitnext vint changer mes habitudes. Cette histoire vous la connaissez si vous me lisez régulièrement (pour les autres, je la raconte ici)

 

J’ai donc progressivement changé mes habitudes :

 

  • En découvrant la vérité sur le sucre et le sel caché en quantité astronomique dans la grande majorité des plats industriels, j’ai bannis ces derniers de mon frigo et mon assiette.

 

  • En comprenant que même fruits et légumes subissent un appauvrissement voire une intoxication respectivement dû à la culture intensive des sols et à l’emploi massif d’engrais et de pesticides, je privilégie aujourd’hui le Bio et les achats auprès de petits producteurs.

 

  • En apprenant que l’on m’avait menti en prétendant que les produits laitiers étaient mes meilleurs amis pour la vie alors que je ne possède plus depuis bien des années l’enzyme nécessaire à leur digestion, j’ai réduis ma consommation à un petit morceau par jour n’arrivant pas à me résigner à supprimer ce petit plaisir auquel je suis accro.

 

  • La révélation de la supercherie, que l’on m’avait pourtant inculquée jusque dans les cantines de l’école publique, sur la nécessaire présence de protéines animales à chacun de mes repas bien que mes intestins d’omnivore longs de 7 mètres ne s’y prêtent pas , me conduit à limiter ses apports à leur strict « minimum » 2 repas par semaine et à appliquer une sélection qualitative en appliquant les mêmes raisonnements qu’avec les fruits et légumes, essayant, par exemple, de choisir des viandes de qualités si possible non saturées d’hormones de croissance.

 

Leur strict « minimum » … voilà une idée qui me préoccupe depuis un moment déjà ! Est il vraiment nécessaire d’absorber des protéines animales ?

 

IMG_9334

 

Je connais de plus en plus de personnes qui s’en passent, dont des sportifs, preuve que la machine qu’est notre corps peut fonctionner sans.

 

Enfin, les récents scandales alimentaires liés à la viande (Vache folle, traçabilité dans l’affaire de la viande de cheval , conditions sanitaires aux abattoirs d’Alès,…) et les études tendant à prouver le caractère cancérigène de la viande rouge m’ont poussé à m’intéresser aux conditions de vie des animaux dont nous nous nourrissons et à ma consommation …

 

Je sélectionne ma viande et limite mes absorptions depuis un moment maintenant donc je ne m’en fais guère pour ma santé.

 

Mais au delà de l’aspect nutritionnel, les vidéos que j’ai pu visionner sur les élevages d’animaux et leur abattage, m’ont scandalisé. A tel point que j’ai parfois versé une larme.

 

Ma réflexion s’est poussée un peu plus loin du coté « intellectuel » sur la question même de la vie de ces animaux :

 

Je ne mange pas de chien ou de chat car ces animaux sont admis dans nos foyers sous la forme d’animaux domestiques de compagnie. Mais en Asie, mon chat pourrait servir de repas à des locaux qui se régaleraient sans doute de mon compagnon à quatre pattes.

 

En Inde, les habitants seraient scandalisés de savoir que je me régale d’un bon steak.

 

Quelle est la valeur de la vie de ces animaux ? Qui sommes nous pour l’estimer ?

 

En quoi la vie d’un cochon, d’un canard , d’un poulet,… serait moins importante que celles d’autres animaux , moins importante qu’une vie humaine ?

 

IMG_9346

 

Je rappelle que certains hommes sur la planète sont cannibales et ont au moins le mérite d’une certaine façon de mettre toutes vies sur le même pied d’égalité…

 

J’en suis venu à me voir comme le commanditaire de la mort de ces animaux, moi qui continue à en manger et donc à justifier leur élevage intensive et leur mort …

 

Etrangement, pour ma part, je ne suis pas ému par la mort d’un poisson ! Je ne l’explique pas et j’avoue en avoir un peu honte.

 

Certains vont plus loin et refusent l’exploitation animale au sens large et arrêtent donc les œufs, le lait, le fromage,…

 

Pour l’instant la réflexion que j’ai entamée à titre personnel, ne me pousserait pas dans cette voie et je considère que si l’animal ne souffre pas et qu’il est bien traité je peux m’autoriser à consommer ce qu’il peut nous offrir :

 

  • Les œufs de poule, si elle est bien nourrie, si elle a de la place pour gambader, si elle ne patauge pas dans ses excréments

 

  • Le fromage si il est fait avec du lait de vache, dont on n’aurait pas arraché le veau dès la naissance et si elle a le droit au même égards que la poule citée si dessus.

 

Afin « d’y voir plus clair » j’ai acquis le livre Etre Végétarien – Pour Les Nuls, dont je confesse ne pas avoir commencé la lecture mais je vais m’y ateler .

 

Aujourd’hui, j’ai participé à un groupe d’échange sur le thème de l’alimentation où j’ai recueilli le témoignage de végétariens , de végans , de végétariens sans toujours bien comprendre les subtiles différences entre eux. Mais j’ai fait le plein d’astuces et de livres à acheter pour étayer ma réflexion.

 

IMG_9343

 

Nous savons tous d’où vient la viande que nous consommons mais la plupart d’entre nous évitons d’y penser notamment lorsque nous mangeons.

 

Aujourd’hui je suis à ce que beaucoup considèrent comme l’étape 1 du végétarisme : je continue à manger la viande, donc des animaux, tout en étant complètement conscient de leur provenance et de ce que cela implique : Se Nourrir En Pleine Conscience

 

Je ne sais pas si j’irai au bout de ma démarche, je me renseigne et cela m’intéresse, me prend aux tripes mais d’un autre coté, j’apprécie un bon steak, quelques tranches d’un excellent saucisson, le gibier que prépare ma grand mère pour Noël, un savoureux foie gras,…

 

J’ai convenu avec ma conscience, que j’avais jusqu’à la fin de l’année, une fois les fêtes de Noël , les bons petits plats de ma grand-mère et ma dose annuelle de foie gras ingurgitée pour me documenter et choisir ou non de devenir végétarien après mon habituelle détox de début d’année.

J’ai d’ailleurs commencé à tester des recettes végétariennes que vous retrouvez en vidéo sur ma Chaine YouTube ou dans l’onglet « Recettes » du blog 

Et vous ? Qu’en pensez vous ? Y a t il des végétariens dans mes lecteurs ? ou au contraire des mangeurs de viandes que rien ne fera changer d’avis ? Avez vous des conseils à me donner ? des livres ou des sites à me conseiller ?

 

Vu le caractère passionnel que le sujet pourrait soulever je vous invite à la tolérance et au respect de l’avis de chacun.

 

A bientôt.

 

Paul

 

Envie de laisser un commentaire ? Ca se passe en bas de page ! 😉

6 Commentaires

  • 17 novembre 2015 - 19 h 37 min | Lien

    Hello Paul,

    Très intéressant sujet. Carole a eu une réflexion similaire tout récemment et a beaucoup visionné de vidéo sur les conditions de vie des animaux élevés pour terminer en tranches fleury michon. Des histoires de poussins dans des sacs poubelles qui faisaient un peu flipper entre autres… A force, elle m’a aussi sensibilisé. Le résultat est que je ne consomme plus d’animaux à part du poisson (comme toi et vu que je les vois mal dans des conditions de vie de misère, je n’ai pas trop de peine pour eux). A l’occasion au resto ça arrive mais plus d’animaux dans nos courses.
    Provenant de l’animal je consomme tout de même des oeufs de poule pas bios mais élevées en plein air (ça ne coûte vraiment pas plus cher en plus), et parfois du fromage pas bio.
    Ça ne me manque pas du tout et ça a assaini mon alimention car je m’intéresse aux valeurs nutritionnelles de ce que je mange beaucoup plus qu’avant. Je suis en forme et probablement plus qu’avant.

    Voilà pour ma life.

    A bientôt Paul !

  • paulmatwinch
    19 novembre 2015 - 0 h 58 min | Lien

    Hello Emir,

    Désolé pour la réponse tardive mais tu étais dans le spams… ce n’est pourtant pas ton 1er commentaire ici ! Il semblerait que j’ai visionné les mêmes vidéos que Carole :s

    Concernant le poisson, il est à priori difficile d’en trouver qui ne soit pas polluer parce que nous rejetons dans nos rivières et nos océans… du coup j’envisage de m’en passer ! Je crois qu’on dit Ovo-Lacto-Végétarien 🙂

    A Bientôt.

  • 21 novembre 2015 - 17 h 25 min | Lien

    VGL depuis de nombreuses années, je ne suis pas prosélyte tant je pense que la démarche de devenir ou non végétarien est personnel et relève de l’intime mais ce n’est que mon avis.

    Je ne mange plus aucun produits animaux depuis de nombreuses années et je ne reviendrais pas en arrière mais si je devais me nourrir à nouveau de viande (au passage, le poisson c’est bien de la viande) et compte tenu des conditions d’élevage aujourd’hui, je la consommerais en quantité limitée et bio impérativement (idem pour les oeufs) ce serait là un moindre mal pour ma santé ainsi que pour celle des bêtes dont il est question . Et je continuerais à boycotter le foie gras car on ne peut pas faire pire en termes de santé humaine et de cruauté animale.

    En vrac il y a deux trois petites choses à intégrer lorsque l’on passe au végétarisme, en voici quelques unes:

    On peut devenir VG tout en ayant aimé, par le passé, le gout de la viande (c’est mon cas)

    On peut devenir VG tout en ayant, par le passé, détesté les légumes (à conditions d’apprendre à les cuisiner pour les apprécier)

    Le VG passe généralement un temps fou en cuisine (il existe une véritable cuisine végétarienne occidentale qu’il te reste à découvrir)

    Devenir VG, en france, nuit gravement à la vie sociale, familiale et amicale

    Un VGR ne mange ni viande, ni poisson

    Un VGL ne mange ni viande, ni poisson, ni produit issus des animaux ( oeufs, miel, beurre, lait, yaourt, fromage, etc)
    On ne peut pas être à moitié VGR, on l’est ou on ne l’est pas.

    Quelques liens utiles:

    pour tout savoir sur le végétarisme:
    http://www.vegetarisme.fr/

    Une vidéo essentielle:
    https://youtu.be/9ivPJUypbVs

    Un blog pour cuisiner VGL (private joke inside)
    http://www.jardinvegan.com/pages/tofu/

    Et une dernière petite chose, le tofu fait maison c’est encore meilleur…

    Quoi que tu décides, vis le bien….

  • paulmatwinch
    21 novembre 2015 - 17 h 54 min | Lien

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, si je me lance je m’orienterai vers le VGR et je vais laisser nos amis les poissons tranquilles (en plus j’aime pas manger de poissons en règle générale).

    Merci pour les liens et les infos 😉 je vais me renseigner sur le Tofu maison car je me rends compte que je ne sais même pas ce qu’il y a dedans :s

    Merci pour ton commentaire coach 🙂

    A bientôt.

    Paul

  • 21 novembre 2015 - 18 h 06 min | Lien

    si tu veux une recette pour le fabriquer je te l’envoies en DM sur twitter si tu veux, le tofu c’est du lait de soja caillé et pressé

  • paulmatwinch
    21 novembre 2015 - 22 h 58 min | Lien

    Je prends toutes les recettes que tu m’enverras 😉

  • Et vous ? Vous en pensez quoi ?

    Motorisé par: Wordpress
    %d blogueurs aiment cette page :