Activités Sportives

Make it Count – Mon Test Du Nike FuelBand

Bonsoir à tous,

Make It Count! C’est l’un des nombreux slogans associé au FuelBand de Nike dont je suis l’heureux possesseur depuis Noël.

Pourquoi cet achat ?

Je fais parti de ces lobotomisés du bulbe qui sont des fans absolus de la marque à la pomme. Et même si son nouveau gourou est moins charismatique que son regretté prédécesseur, j’attends impatiemment une hypothétique iWatch. Comme de nombreux accrocs en manque, je surfe à la recherche d’informations sur ce produit qui n’existera peut être jamais.

Je suis tombé ainsi sur un article racontant la collaboration supposé d’Apple avec Nike sur un bracelet connecté:  le Nike Fuelband, après mettre renseigné sur les fonctionnalités de cet appareil, il m’en fallait un. Mais à l’époque, peu sportif, le prix m’avait rebuté (139 euros).

Fin d’année dernière, débarrassé d’une quarantaine de kilos et remis au sport (la petite histoire c’est ici), je parlais de plus en plus de me procurer cet objet sans jamais passer à l’action. Le père Noël m’a entendu…

A quoi ça sert ?

Voila une question, quelle est bonne ! Le Nike Fuelband est un bracelet connecté dont le but principal est de vous faire bouger.

Pour vous motiver à bouger toujours plus, Nike à inventé une nouvelle unité de mesure le Fuel! 

Le Fuel est calculé selon une formule tenue secrète par Nike, qui prend en compte votre poids, votre taille, votre âge, et un algorithme qui multiple le tout par la racine carré  du logarithme de x^3… En fait j’en sais rien mais ça marche.

Chacun à un résultat adapté à sa corpulence et à son âge, qui semble cohérent. De plus je gagne plus de Fuel en 30min de running qu’en 30 min de Yoga, ce qui semble également cohérent.

Vous devez commencer par rentrer ces informations (taille, poids, âge, sexe) sur le logiciel de Nike et vous définir un objectif. Après cela plus besoin d’ordinateur !

Enfin, si vous êtes l’heureux possesseur d’un iphone (ce qui est mon cas), car iOS est la seule plateforme où l’application Nike+Fuelband associée est disponible.

Les autres utilisateurs devront connecté leur Nike Fuelband au moins une fois par semaine car le bracelet ne peut conserver que 7 jours de données. Les autres fonctionnalités décrites dans l’article leur seront accessibles par le biais du site Nike+.

L’objectif est modifiable tous les jours afin que vous puissiez vous adapter à vos progrès.

Pour les non équipés d’un appareil pommé un appui sur le seul bouton du Nike Fuelband permettre de consulter le nombre de Fuel déjà accumulé sur la journée (on appelle cela un FuelCheck) ,  et si l’objectif est déjà atteint une animation GOAL s’affichera pour vous récompenser sur l’écran à LED du bracelet.

Un double appui rapide affichera l’heure (cool! une montre pour le même prix) , plusieurs appuis espacés permettront de faire défiler les informations nombre de pas, calories et heures gagnées que l’on peut heureusement désactiver.

Je dis heureusement car je n’ai pas trouvé la mesure des calories et des pas précise, j’ai donc préféré en désactiver l’affichage.

En ce qui concerne les heures gagnées, il s’agit des heures où vous avez été actif au moins 10 minutes, et je préfère consulter l’info sur mon smartphone .

Afin de nous aider à « gagner des heures » Nike à prévu des rappels d’activités visuels sur le Nike Fuelband (GO PAUL ! GO ) et vibrantes sur l’iphone sous forme de notifications.

Alors vous me direz c’est bien tout ça, mais j’ai pas vraiment besoin d’un bracelet pour savoir si j’ai passé la journée avachi sur le canapé ou à faire du sport. C’est là qu’entre en action l’Arme De Motivation Massive de Nike: les Trophées.

Il y en a un paquet à gagner et pour l’ancien obèse qui passait sa journée à collectionner ceux que lui offrait sa playstation, c’est très motivant!

Ainsi on redoublera d’effort 14 jours d’affilé, on sortira à l’heure de la sieste ou plusieures fois le week- end pour obtenir les trophées associés, et narguer ses amis qui ne les ont pas obtenus.

Enfin, une dernière fonctionnalité permet de créer des session soit directement par un appui prolonger sur le bouton soit par le biais de l’application. Les sessions pourront ainsi être archivées, comparées dans le but de les améliorer, ce qui me permet un suivi intéressant dans mes activités.

L’application permet bien entendu le partage sur les réseaux sociaux où l’on peut trouver une communauté de « Fuelbanders » très active.

J’en profite pour faire la pub de FrenchFuel, communauté francophone qui publie chaque semaine un classement des 100 meilleurs « Fuelbanders » français dont j’arrive en général à faire partie.

La batterie tient 3 à 4 jours selon votre niveau d’activée et son niveau s’affiche soit par un appui très long sur le bouton ou sur l’application. La recharge totale se fait avec le câble USB fournit en environ 45 minutes.

Le Nike Fuelband est disponible en plusieurs coloris: Noir, Jaune, Rose, Argent, Or. J’ai pour ma part choisi le noir que je trouve le plus discret. Dans ce coloris et avec son petit poids, je l’oubli complètement à mon poignet sauf lorsque j’ai besoin de l’utiliser.

En résumé, je ne peux que vous recommander le Nike Fuelband, si vous avez décidé de vous remettre au sport ou si vous voulez être plus assidu dans vos activités sportives.

Ce dernier m’a remotivé et j’ai déjà augmenté à de nombreuses reprises mon objectif quotidien. Record personnel 15 jours d’affilé dans le vert !!!

Les 139 euros peuvent paraitre beaucoup mais pour le prix vous aurez en plus de votre traqueur d’activité et une montre au design sympa dont l’affichage à LEDs ne laisse pas mon entourage indifférent.

Si vous passez le pas, n’hésitez pas à m’ajouter en recherchant « matwinch » sur l’application ou sur le site Nike. Le lien direct pour un achat en ligne c’est ici.

Je vous retrouve demain pour le test de l’application iOS , Nike+running.

Bonne soirée.

Paul

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Motorisé par: Wordpress
%d blogueurs aiment cette page :