Activités Sportives Compte rendu de course Running

I Just Want to Have Fun – Mon compte rendu du Semi Marathon du Run In Marseille 2015

Bonjour à toutes et à tous,

 

En Septembre dernier, le blog était en pause faute d’envie d’écrire et je ne vous ai donc pas partagé mon expérience du RunInMarseille 2014.

 

Le seul intérêt de cette course demeure encore aujourd’hui d’avoir rencontré mon Amie et Sainte Patronne du Running : Eugénie (un petit clic sur son nom pour découvrir cette coureuse exceptionnelle).

IMG_2773.JPG

Au programme de cette course, chaleur caniculaire, organisation bof-bof avec des ravitaillements sans eau sur la fin du parcours (oui, c’est possible…), et beaucoup de souffrance pour cette première course post blessure et post vacances,… Bref pas la course de ma vie.

 

Cette année, la course était programmée en Mars donc pas de risque de chaleur caniculaire et mes amis Yann et Ludivine (leur profil tweeter en clic sur leur nom) m’ayant obtenu un dossard gratuit, je décidai d’accordé une deuxième chance à cette épreuve.

Voici donc mon compte rendu Semi Marathon Run In Marseille

A mi chemin dans ma préparation du Marathon de Paris, j’avais prévu de courir l’intégralité de la course à l’allure choisie pour le Jour J soit 5min30 par kilomètre. Ce qui représenterait ma sortie la plus rapide depuis le 2 février et le début de ma préparation qui ne laisse que peu de place aux séances fun comme les courses officielles et la vitesse sur grande distance (j’évoque mon ras-le-bol dans cet article).

 

Je retrouve donc Yann et Ludivine au départ de la course, sous une petite pluie fine mais continue qui fait mes affaires : Lorrain d’origine, je préfère cette petite pluie à la canicule de Septembre même si un temps frais et ensoleillé aurait également convenu. J’apprécie cette légère pluie car je trouve que je ressens moins vite la fatigue quand il pleut.

 

Roben, un copain coureur nous aperçoit et nous rejoins pour la traditionnelle photo pré-départ (Le blog de Roben est accessible en cliquant Ici)
IMG_2765.JPG

 

Nous rejoignons rapidement les SAS de départ et je décide de me glisser dans le moins de 2h plutôt que le 1h45 afin de ne pas gêner les concurrents et prendre le départ avec Yann et Ludivine.

 

Yann court habituellement plus vite mais sert de lièvre à Ludivine dont c’est le premier Semi. Le départ donné je parcours quelques mètres avec eux juste le temps d’échanger avec Yann 2 ou 3 méchantes remarques à l’encontre de Ludivine, du style «  Ludi vise 2h30, ca va être drôle de faire un semi en marchant » ou encore « fais attention à ne pas t’endormir »,… Oui je sais on est méchants.

 

Suite à ces méchancetés, je pars enfin à la recherche de l’allure cible. Après un premier kilomètre en 6 minutes, je parcours les kilomètres 2 et 3 à l’allure cible, tout en restant très bas niveau cardio. Habituellement, mon plan de préparation prévoit des sorties longues le dimanche à 75-78% de ma FC Max puis 5 à 7 kilomètres à allure cible après une heure.

 

Etant loin de 75% de ma FC Max, je me sers de cette excuse pour accélérer un peu et avale les kilomètres 4 et 5 en un peu moins de 5minutes par kilomètres. Après le ravitaillement, je décide de calmer le jeu sur le kilomètre 6 me recalant à 5min30 du kilomètre.

 

La négociation qui s’opère dans ma tête entre ma raison qui me dicte de rester à l’allure cible durera jusqu’au kilomètre 15 et me fera alterner entre 5min et 5min30 du kilomètre.

 

Je passe le kilomètre 15 toujours tiraillé entre l’envie de me faire plaisir et d’accélérer ou une approche plus responsable qui consisterait à me caler à 5min30. Je fais alors le raisonnement suivant :

 

1) Je ne suis pas fatigué

Tiens je croise Yann sur une boucle à la sortie du Parc, où est Ludivine ? « Coucou Yann ! Ludi est devant toi ! Cool »

2) Mon allure moyenne est de 5min15 et tout va bien donc je peux largement valider 5min30 pour le Marathon

3) J’aurais largement le temps de récupérer d’ici le Marathon de Paris

4) Je passe le kilomètre 15 en 1h20 , mon RP est à peu près 1h48… 5minparkilomètre x6 kilomètres restants : 30 min – quelques minutes en accélérant parce que je suis chaud…

Ca sent bon le Record Personnel ! Accélères grande bourrique ! (Oui je m’insulte souvent en pensée)

 

Kilomètre 16 j’accélère donc mais pas trop car la fin du parcours est en montée sur la corniche et je ne voudrais pas me griller, je passe donc les kilomètres 16,17 et 18 à 4min55 du kilomètres.

 

Le kilomètre 18 passé, je me remémore parfaitement le parcours de l’année dernière jusqu’à l’arrivée : il reste 500 à 750 mètres de montée et ensuite ça descend et c’est plat jusqu’à la fin. Je décide de remettre un petit coup d’accélérateur et monte jusqu’à 4min35 par kilomètres les yeux rivés sur mon chrono que je configure pour qu’il affiche le temps écoulé !
1h40…1H43… Pu#( !§ Je suis parti trop tard… 1h45 tiens bon… Je franchis la ligne au sprint en regrettant d’être parti un poil tard pour battre mon RP et coupe mon GPS un peu après avoir franchi la ligne.
IMG_2782.JPG

Je suis tout de même content : Le parcours était loin d’être plat, je suis frais, pas loin de mon RP (à priori quelques secondes) et je n’étais pas venu pour ça, je prends de la confiance pour le Marathon, et à mon prochain semi je partirai vite dès le départ pour battre mon RP.

 

Je récupère ma médaille et guette l’arrivée de Ludivine et Yann qui finissent en 2h15 pour 2h20 visés. Bravo Ludivine tu es Semi-Marathonienne.

IMG_2763.JPG

Rentré chez moi, je récupère mon iphone de ma poche arrière et lance l’app Nike+ qui se synchronise, je reçois alors une notification qui m’informe que mon RP est battu de 28 secondes! 😉

 

J’avais battu mon Record sur Semi sans m’en rendre compte ! 1h47min53sec
IMG_2766.PNG

 

Mon bilan de cette course est très positif ! J’ai battu mon Record Perso en franchissant la ligne d’arrivée très frais ( sub1h45 tremble j’arrive bientôt ^^ ), j’ai validé le fait que je pourrais tenir l’allure prévue pour le marathon un long moment sans me fatiguer, j’ai repris du plaisir à courir et j’en avais besoin !

 

De son coté ASO Challenge qui organise la course a pris en compte les remarques négatives de l’année dernière : Nouvelle date pour éviter la canicule, des ravitaillements conséquents avec du choix des gels, des fruits secs, des bananes, des boisons énergétiques, de l’eau en quantité,… il y avait même des ravitaillements en dessous de 5kilomètres parcourus ce qui est pourtant la norme. La longue montée de la rue du Paradis qui tuait les jambes dès le début de la course a été avantageusement remplacée par la rue de Rome plus jolie et plus favorable aux coureurs.

 

J’espère qu’ils ne changeront rien l’année prochaine !

 

Si vous lisez ce compte rendu, en vue de vous inscrire sur le RunInMarseille 2016 foncez ! Moi j’y serais 😉

 

A bientôt

 

Paul

 

 

Un commentaire

  • 17 mars 2015 - 11 h 45 min | Lien

    Un super moment! Et je suis bine d’accord avec toi sur l’organisation, ainsi que pour la Rue de Rome, neuve, et bien plus agréable que la rue Paradis!

  • Et vous ? Vous en pensez quoi ?

    Motorisé par: Wordpress
    %d blogueurs aiment cette page :