Activités Sportives Running Santé

Back To The Basic ?

Bonsoir à tous,

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mon ressenti sur ma pratique du sport, de la façon dont je m’entraine et des raisons d’être de ce blog.

 

La réflexion à la base de cet article date de ma préparation au Marathon de Paris et  c’est re-manifesté lorsque j’ai écouté le dernier podcast publié sur PlaceAuSport.

 

Dans ce podcast, on parle en filigrane de mon expérience post Marathon. Je vous recommande d’ailleurs l’écoute de ce dernier, premièrement car je le trouve très intéressant mais également pour découvrir le personnage haut en couleur qu’est le Docteur Denis BOUCHER qui se défini lui-même comme :

 

« Le Fantastique, Le Merveilleux, l’Extra et le Tout-Puissant Denis Boucher … le seul habilité à diffuser la divine parole d’exercice »

 

Je vous promets même pour rire 1 petite  heure, ça vaut le coup.

 

Mais revenons-en à la façon dont je pratique le sport : Certains mots que je vais employer ci-dessous sont un peu fort et peut être disproportionnés par rapport au message que je veux faire passer, je vais donc les mettre entre guillemets. Heureusement la seule personne que je critique ici, c’est moi-même ! ^^

 

L’année dernière, je créais mon blog avec l’envie sincère et humble de partager mon histoire d’ancien obèse pour aider un maximum de personnes à perdre du poids.

photo-3

Selon moi, la seule façon de perdre du poids de façon durable est, et restera le SPORT. Je suis donc rapidement venu à partager mes « exploits » sportifs sur le blog.

 

Dans un premier temps, les objectifs que je me fixais étaient destinés à ma propre personne : Finir un 10km , finir un semi-marathon, finir un marathon.

 

Puis les encouragements des personnes me suivant venant me motiver, je musclais un peu mon entrainement, mon égo me poussant à améliorer mon chrono non plus pour moi mais pour recueillir vos félicitations…

 

Puis le blog connaissant son petit succès les marques sont venus à moi, me motivant à en faire plus pour tel ou tel concours, pour promouvoir un produit,…

 

Puis vient le temps de la « jalousie » ou plus justement de l’envie d’égaler la « gloire » des autres. En septembre dernier, mon copain Grégory a fait la une du magazine Jogging International depuis avec mon amie Virginie, nous « harcelons » le magazine pour faire la une…

IMG_0163

J’aurai vendu mon âme pour attirer l’attention et qu’on parle de moi dans ce magazine…

 

Je peux faire ici mon «auto-procès » honnêtement : cela fait un moment que je ne cours plus uniquement pour moi …   

 

A vrai dire et même si j’en tirais une satisfaction personnelle, ce qui me motive le plus à battre mon record sur 10kms c’est plus de  pouvoir me la « pêter » un peu plus au boulot ou sur internet, que la minute 10 que je vais symboliquement grappiller pour arriver sous les 45 minutes.

 

Mais après tout, pourquoi pas ? « Flatter mon égo » n’est il pas  une source de motivation comme une autre ?

 

Cela m’a fait avancer un moment car j’ai objectivement bien progressé depuis mes débuts.

 

Les marques qui sont venus à moi et que je remercie au passage se sont montré très généreuses et m’ont permis de faire de nombreuses économies.

 

Jogging International finira bien par publier un article sur moi … (vous verrez! ^^)

 

Mais mon égo et les « récompenses » que j’obtenais en retour m’ont poussé dans l’excès. Je me suis « forcé » à une sur enchère pour accomplir ce que je pensai que l’on « attendait »  de moi.

 

 

C’est à la mode en plus ! « Forever Faster », « Just Do It » , « No pain No gain » , la société nous pousse au toujours plus loin , toujours plus dur !

 

Et je suis bon client. A peine le marathon de Paris terminé, je me suis rué sur les inscriptions pour la SaintéLyon et je rêve depuis un moment à l’IronMan.

IMG_3913.JPG

Sauf qu’à trop vouloir en faire, il m’a fallu plus de 2 mois pour me remettre du Marathon de Paris. Je finis seulement par ne plus être gêné par les douleurs que je ressentais et peux recourir 10 -12 kilomètres sans souffrir mais à une allure réduite, toujours dans le creux de la vague.

 

Durant ces 2 mois , où j’ai dû réduire le running, tout en ne m’arrêtant pas, j’ai beaucoup réfléchi aux raisons pour lesquelles je cours, cherché à juger si elles étaient de bonnes ou de mauvaises raisons, réfléchi à l’utilité pour mes lecteurs que je continue à tenir mon blog, …

 

Et je me suis rendu nostalgique de mes débuts, de mes objectifs « faciles ».Je me souviens de l’époque où je chaussais mes runnings pour aller chercher uniquement du plaisir et pour maintenir mon poids.

 

Car honnêtement il n’y a rien de mieux selon moi qu’une sortie pénarde sur la charmante route de Cézanne que le peintre, jadis, arpentait lui aussi pour le simple plaisir de peindre ces magnifiques paysages qu’il aimait tant.

IMG_3239-0.JPG

A cette époque, je ne me faisais pas violence à l’entrainement, je ne fractionnais pas et pourtant je progressai… C’est le constat que fait le Doc BOUCHER dans le podcast mentionné ci-dessus, pas besoin de se mettre dans le rouge pour progresser.

 

Il parle également de trêve sportive, concept qui m’est jusqu’ici quasi totalement inconnu et que je vais mettre en œuvre début juillet, après avoir bouclé les 3 courses prévus à mon planning de Juin.

 

Vous voyez même quand je fais une analyse objective de mes travers, ils reviennent au galop.

 

A ma décharge, ma prochaine course à une grosse charge symbolique pour moi. Je vais aller faire la course du petit patelin où j’ai commencé ma transformation physique en faisant des tours de stade de foot en courant. A l’époque je faisais une pause après quelques mètres et rêvais de boucler un marathon…  Pour augmenter la symbolique la course passera justement autour de ce stade, et empruntera les mêmes chemins que ceux que j’empruntais il y a 2 ans pour me rendre au terrain de foot. J’ai hâte !

 

Celle-ci pas de doute : Je la fais pour moi !

 

 

Concernant l’éventuelle fermeture du blog, il y a quelques semaines, Isabelle, l’une de mes lectrices m’a contacté me demandant des conseils pour commencer le running et entamer une perte de poids, jusqu’ici avec succès.  ( Bravo Isa ! )  C’est agréable de se sentir utile, notamment dans ce moment de doute  durant lequel je pensai arrêter.  Cela m’ a remotivé , au moins temporairement.

 

 

Enfin, j’ai démissionné ce début de semaine de mon travail actuel pour rejoindre une entreprise me proposant un emploi et des perspectives d’avenir plus en phase avec mes aspirations professionnelles mais qui me laissera beaucoup moins de temps libre.

 

Je pense que l’organisation à mettre en place pour poursuivre le running et préparer mon Ironman sera déjà peu évidente à trouver et il est fort probable que le blog si il doit « survivre »  à cette transition, changera de format.

 

Vous l’avez compris, beaucoup de changement dans ma vie et dans ma façon de pratiquer le sport en perspective mais qui devrait au final, ramener le blog au rôle que je lui avais imaginé au départ.

 

Et vous où en êtes vous de votre pratique du sport ? Etes vous adaptes du toujours plus dur, toujours plus loin ? Pour faire plus simple après quoi , pourquoi, courez vous ?

 

A très bientôt .

 

Paul

18 Commentaires

  • Sylo
    3 juin 2015 - 22 h 26 min | Lien

    Bravo Florent pour cette autocritique et cette franchise. Pour moi tu as été très rapidement un modèle, un modèle non pas pour des records que tu aurais réalisé, mais juste pour ton mental d’acier. Maintenant il est vrai que depuis quelque temps je sentais en toi une montée en puissance du faire pour faire et non plus le faire pour le plaisir. Moi je suis un ancien sportif de haut niveau qui c’est laissé allez pendant beaucoup trop d’année. Résultat, je suis pour les rares médecins que j’ai pu voir une personne en surpoids (1m75 98kg). Il y a 2 ans je me suis lancer un défi, courir le marathon de Paris. Avec mon rythme de vie (au boulot que tu connais très bien) et mon côté bon vivant, c’était réellement un vrai défi. J’y suis arrivée (5h13 et 10kg de moins) et même pris du plaisir, j’ai tellement pris de plaisir que depuis j’en suis à 1 Marseille-Cassis, 1 10km, 2 cross, 1 semi et un retour à l’origine du MDP pour mon 2ème Marathon. Mais malgré ce plaisir je reste centré sur ma joie de vivre et sur mon carpediem. Je pense que c’est ça le vrai sens du running pour moi.
    Alors merci pour cette partie de motivation que tu m’as transmis. Et prend la bonne décision pour ta vie, la vrai.
    P.S.: notre cher société, mangeuse de vie sociale, auras perdu 2 runners en quelque jours car moi aussi je part !

  • paulmatwinch
    3 juin 2015 - 22 h 48 min | Lien

    Merci pour ce commentaire ! Il faudra que se rencontre en vrai prochainement ! Tu as des courses de prévu prochainement ?

  • Sylo
    4 juin 2015 - 6 h 03 min | Lien

    Non pas de course de prévu pour le moment, je prépare mon déménagement pour la Normandie (dans 2 semaines). Une fois bien installé la haut, je me remettrais à planifier des courses. Je pense que ma prochaine seras en septembre et en Normandie. Se serra un grand plaisir de te rencontrer, peut être sur une course nordiste, ou sur un de mes passages dans le sud.

  • 4 juin 2015 - 9 h 02 min | Lien

    Je pense qu’avec les réseaux sociaux, on a tous tendance à rêver d’épater la galerie.
    Tous, mais toi seul le dis 😉
    Je change également de travail en juillet donc pas sûr de pouvoir tenir mon planning sportif d’aujourd’hui…
    N’ayant pas fait de trêve cet hiver mais un repos forcé en février, je songe à faire une trêve cet été également… On dit qu’il faut une trêve annuelle mais je ne m’y connais pas plus que ça…

  • paulmatwinch
    4 juin 2015 - 9 h 19 min | Lien

    Je te suggère le podcast cité d’en l’article qui parle de la trêve justement c’est très intéressant! J’étais moi même septique mais après 1 an et demi à fond… Le corps montre des signes de faiblesses 😉 Merci pour ton commentaire.

  • Yannick
    4 juin 2015 - 16 h 42 min | Lien

    Pour moi, la càp a commencer sur un défi de jour de l’an 2009.

    2 mois plus tard je faisais ma 1ère cours de village…elles allaient s’enchaîner jusqu’à l’objectif tant attendu, le MK6!

    Oui mais voilà, entre temps j’y ai pris goût, et pour le coup, c’est vraiment le bien être que je cherchais. Pas de pb de poids pour moi, tu me connais, mais juste envie de retrouver une forme physique dont je ne me souvenais même plus!

    Côté entraînement, pas de conseil à donner, je suis le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Mais un bon entrainement, c’est un entrainement adapté à chacun! Je ne suis pas un Stakhanoviste de la càp et je ne le serai jamais. Pourtant j’ai fait de belle chose. Un 10kms en 42’53, un semi en 1h38 et marathon en 4h02…le tout sans entrainement spécifique.

    Car entre tant, j’ai trouvé mon bonheur dans le trail! Arpenter les collines, sante victoire, Lubéron, Etoile… quel kiff!!! Là j’ai eu envie de me dépasser dans la difficulté, Trail de la sainte Victoire en 2011 et 2013 (60kms et 3000m de D+) et l’an dernier, l traversée des Ecrins, 80kms pour 4500m de D+. Je ne pourrai décrire tout ce que j’ai ressenti pendant cette course…après aussi. C’est une aventure hors normes où tu te retrouve toi et toi, seuls. Tu apprends beaucoup sur toi….

    Là je suis en pleine loose, malade sans arrêt depuis début d’années, je peine à faire un petit 10kms de village….mais ça va revenir. L’important c’est de ne pas forcer son corps, quand tu sens tu ne prends plus de plaisir, c’est un signe….

  • paulmatwinch
    4 juin 2015 - 16 h 47 min | Lien

    Merci pour ce super commentaire ! « Quand tu ne prends plus de plaisir, c’est un signe » Tu me l’avais déjà dit … J’espère qu’il reviendra vite après ma coupure de juillet ! En attendant je m’éclate en alternant natation et courte distance. J’ai hâte de me retrouver sur une course avec toi 😉

  • Cecile
    6 juin 2015 - 11 h 05 min | Lien

    Au vue des quelques événements postés ces derniers jours sur différents réseaux sociaux je doute qu’il y ait dans cet article une once de sincérité dommage j’y avais presque cru… Encore un coup de buzz très certainement, consternant.

  • paulmatwinch
    6 juin 2015 - 11 h 32 min | Lien

    Bonjour Cécile, Laisses moi au moins le bénéfice , du doute. C’est sur que l’article de JI va faire du buzz . Il est là et je te mentirai si je disais que je ne suis pas fier d’être dedans . Ça flatte mon égo indéniablement. Pour remettre dans le contexte aussi, cet entretien date du 29 avril .

  • 6 juin 2015 - 15 h 38 min | Lien

    Ton article est touchant. En premier lieu, et je reprends le commentaire de Cécile, parce que j’ai d’abord pensé peu ou prou la même chose. Tu as le mérite d’exposer une vérité dont nous sommes tous – Nous, blogueurs, tweetos et autres réseaux addicts – acteurs et victimes. Une drôle de contradiction ! Nos courses et ce que nous en partageons donnent envie à d’autres qui s’y mettent. C’est une bonne chose. Etre un moteur, un exemple (et ton profil en est un bel !) tirer vers le haut. Point positif. Point négatif, et il est de taille : Vouloir toujours en faire plus jusqu’à se prendre en vrac et sans préavis, tout le revers de la médaille : Surentrainement, réalité IRL, critiques sans fondements… La vitrine sociale peut-être destructrice ( dans tous les milieux, chez les créateurs c’est terribles ! ) !
    Quant aux marques, elles flattent cette image sociale. Elle ne prend pas en compte la performance, dans le sens intelligent du terme. Etre performant c’est s’entrainer à son niveau. Notre niveau n’est pas celui du copain de sa TL ! Il est celui que nous peaufinons, dans l’ombre, pour soi même. Et puis bien sûr, puisque nous en avons besoin, et parce qu’une passion se partage, parlons de nos envies de nos doutes, de nos défaites et de nos gloires, elles ne seront pas moins lumineuses si nous les courrons en brassière foir’fouille . La gloire et le respect ne se mesure pas à un nombre de « like » ni même à un article dans un magazine. Ironie du calendrier, tu le comprends au moment où ton article est publié. Bravo pour ton parcours. Bravo pour tes projet. Continue à te faire plaisir !

  • 6 juin 2015 - 15 h 43 min | Lien

    La gloire et le respect ne se mesurent. Sorry pour les autres coquilles 😉

  • 6 juin 2015 - 16 h 07 min | Lien

    …Je rajoute juste : Je n’achèterai pas Jogging International . Ce genre d’article ne m’intéresse absolument pas 😉 Sorry.

  • paulmatwinch
    6 juin 2015 - 16 h 08 min | Lien

    merci pour ton commentaire

  • 15 juin 2015 - 20 h 54 min | Lien

    Cet article est un vrai écho de la pratique du sport ces derniers temps, et surtout du running. Je m’affiche, tu t’affiches, on s’affiche tous.
    Personnellement, je veille à ce que les réseaux ne me mangent pas trop, et je sens que je suis souvent tendue des deux côtés, comme tu as pu l’être et comme le sont d’autres: entre ce qu’on fait réellement pour soi et ce qu’on fait pour se montrer, ou du moins la surenchère qu’on dévoile aux autres de nos performances. Je la sens toujours comme une épée de Damoclès, et je refuse d’y céder (bon en même temps, je n’ai jamais été « approchée » comme beaucoup l’ont été). J’évite même volontairement certains évènements très à la mode pour ces raisons, et je me dis qu’à cause de cette image marketing omniprésente, je passe aussi sûrement à côté de belles rencontres.
    Je ne peux pas en vouloir à ceux qui peuvent en profiter; il est clair que c’est flatteur; j’imagine très bien ce que c’est pour en baver parfois devant mes écrans. Mais j’ai toujours du mal à accepter qu’on puisse ne faire du running que pour la reconnaissance publique. C’est beau, on nous reconnaît partout, mais ça vaut quoi au final? Certains s’y retrouvent très bien, d’autres non.
    Vivement que le running ne soit plus autant à la mode 🙂

  • paulmatwinch
    15 juin 2015 - 20 h 59 min | Lien

    Oui vivement que ça ne soit plus à la mode 🙂 Ça sera rigolo de compter tout ceux qui vont arrêter ;p

  • paulmatwinch
    15 juin 2015 - 21 h 00 min | Lien

    Merci pour ton commentaire 🙂

  • 15 juin 2015 - 21 h 10 min | Lien

    Et surtout de se retrouver enfin entre passionnés, débutants ou vieux de la vieille!

  • Pingback: les fondamentaux en course à pieds… | Dossard 327

  • Et vous ? Vous en pensez quoi ?

    Motorisé par: Wordpress
    %d blogueurs aiment cette page :